Irak-Adoption d'une loi sur l'investissement immobilier étranger

lunedì 23 novembre 2009 14:19
 

BAGDAD, 23 novembre (Reuters) - Le Parlement irakien a adopté lundi une loi permettant à tous les étrangers d'acquérir des lots fonciers pour des projets immobiliers, offrant ainsi un cadre aux investissements extérieurs.

Le pays espère une vague d'investissements à la faveur du recul des affrontements intercommunautaires qui ont suivi l'intervention anglo-américaine de 2003 et la chute du régime de Saddam Hussein.

"C'est un immense pas pour tout le monde: le Parlement, le gouvernement et le peuple irakiens. Cela va écarter de nombreux obstacles au processus d'investissement en Irak", a déclaré le président de la commission nationale des investissements, Sami al Aradji.

Le texte adopté ne couvre pas les secteurs pétrolier ou hôtelier mais l'immobilier est cependant un secteur très porteur en Irak.

Les autorités attendent la construction de millions de nouveaux logements grâce à cette nouvelle législation, l'ancienne n'autorisant que la location de terrains par des investisseurs étrangers pour une période de temps limitée.

Ces nouvelles règles doivent être encore approuvées par le Conseil présidentiel, composé du chef de l'Etat, le Kurde Djalal Talabani, et de ses vice-président chiite et sunnite.

(Walid Ibrahim, version française Marc Delteil)

((Desk international. Tél 01 49 49 53 34. Reuters messaging: marc.delteil.reuters.com@reuters.net))